Optimiser votre site web

Les moteurs de recherche, au premier rang desquels Google, ne font que rechercher des signaux et des indicateurs pouvant confirmer que votre contenu est bien le plus pertinent pour les utilisateurs selon leurs requêtes.

Si certains réussissent à positionner artificiellement des pages dans les résultats de recherche avec un contenu pauvre, ces stratégies ne sont pas viables pour des non-experts, Google améliorant constamment ses algorithmes pour détecter ce genre de pages. Sur le long terme, il est donc plus rentable de se concentrer sur la production de qualité à même de se positionner dans les premières positions sur Google. Que l’on soit bien d’accord : sans contenu de qualité, toutes les conseils proposés dans cet article n’ont tout simplement pas de sens.

Pour autant, optimiser une page pour le référencement ne pas signifie pas forcément duper Google. Google est en continuelle recherche de ces signaux positifs permettant de démontrer que votre contenu mérite la première place. A vous de donner à Google ce qu’il recherche afin de donner du sens à vos contenus.

1. Utiliser des URLs optimisées

Les URL optimisées influent peu sur le référencement. Il ne s’agit pas d’un facteur primordial. Cependant, profitez de chaque espace sémantique pour donner plus de sens à vos contenus. Les mots-clés contenus dans votre URL sont un des critères qui effectivement permettent à Google de savoir de quoi parle véritablement votre page.

Évitez donc les adresse de type www.monsite.com/4567 et profitez de la réécriture d’URL facilement paramétrable sur les CMS de type WordPress, Joomla ou Drupal. Idéalement, comme le précise Neil Patel citant Matt Cutts de chez Google, favorisez les 3 à 5 premiers mots de votre URL.

 

url optimisées

2. Créer des titres parfaitement optimisés

Les URLs optimisées sont bien entendu intimement liées au titre de votre article. Le titre H1 est fondamental puisqu’il doit tout à la fois concilier un ciblage précis de mots-clés afin de contenter les moteurs sur une requête précise et donner envie aux humains de lire le contenu.

Consultez notre guide complet pour créer des titres optimisés pour les humains et les robot

Globalement, un titre efficace doit :
1. Comprendre moins de 55 caractères pour apparaître en entier dans les résultats de recherche de Google
2. Faire apparaître vos mots-clés cibles pour avoir une chance d’être positionné
3. Etre contenu dans une balise H1

Bien entendu, il est toujours positionner un article avec un titre ne comportant aucun de vos mots-clés ou expressions mais Google aura besoin de liens entrants positionnés sur ces mots-clés précis et de plus d’indicateurs de pertinence pour vous positionner sur cette expression. Ne vous compliquez donc pas la tâche en choisissant des titres alambiqués. Allez droit au but.

optimiser titre référencement

3. Utilisez des contenus visuels

Utiliser des contenus visuels – images, photos, GIF, diaporamas, publications embarquées et vidéos – a deux vertus en terme de référencement :

1. Ils réduisent le taux de rebond de vos articles (une image attire immédiatement l’œil et rassure le lecteur par rapport à un pavé de texte illisible bien qu’intéressant)
2. Ils augmentent le temps de la visite (les contenus visuels attirent l’attention et facilitent la lecture)

Il se trouve justement que ces indicateurs sont des signaux de qualité pour Google. Certains experts en référencement prétendent que le taux de rebond n’est pas pris en compte par Google. Cependant, d’expérience, vous noterez que des articles qui ont des taux de rebond bas rankent généralement beaucoup mieux. La qualité est récompensée sur Google.

optimiser images referencement

4. Liez vos pages à des sites d’autorité

Les liens entrants vers votre site permettent à Google :
1. De donner du sens à votre page en analysant dans quel écosystème elle s’insère : le champs sémantique des articles pointant vers votre page permettent de définir (au même titre que votre contenu) de quoi celle-ci parle.
2. D’évaluer l’autorité de votre page : si de nombreux sites de référence pointent vers votre page, Google en déduit qu’elle est pertinente

Cependant, faire pointer votre page vers des sites d’autorité (ex : Wikipedia, les sites d’actualité de référence, les sites universitaires…) en les utilisant comme référence permet également à Google de définir quelle est la thématique de votre page et dans quel écosystème il s’insère.

liens sites d'autorité

5. Insérez vos mots-clés dans les 100 premiers mots

Le haut de page est le plus important en terme de mots-clés. Ne truffez bien entendu pas vos pages de vos mots-clés et expressions cibles puisqu’on ne le rappellera jamais assez : vous êtes lu par des humains et Google est en quête de signaux « naturels ».

Cependant, il est assez facile de rendre un article lisible tout en plaçant vos mots-clés et ses variantes dans l’introduction de votre page afin de leur donner plus de poids.

optimiser mots-cles

6. Utilisez des mots-clés et expressions liées et des variantes

Google a bien évolué et comprend désormais non plus seulement les mots-clés et expressions mais bien la sémantique qui se dégage de vos articles. Par conséquent, utilisez au maximum les variantes et expressions proches afin d’être :

1. Plus naturel dans votre positionnement en renforçant la diversité sémantique de vos pages
2. Et de vous positionner sur des mots-clés de « longue traîne » moins recherchés mais qui vous rapporteront quelques visites chaque mois

optimiser expressions référencement

7. Optimisez les noms de vos images et la balise ALT

Google cherche le sens de vos pages. Donnez-lui en. Plein.

Les images sont une opportunité :
1. De vous positionner dans les résultats de recherche de Google Images
2. De renforcer votre positionnement sur certains mots-clés de votre page

Pour cela :
– Nommez correctement vos fichiers d’images (ex : referencement-google.jpg plutôt que 1564843.jpg)
– Renseignez avec sérieux la balise ALT de vos images afin de leur donner du sens.

optimiser images referencement

8. Améliorez la vitesse de chargement de vos pages

Si la vitesse n’est pas aussi crucial qu’un contenu exceptionnel pour être référencé, Google donne malgré tout de plus en plus d’importance à l’expérience utilisateur. Un site avec une vitesse de chargement rapide augmentera ses chances de positionner ses pages.

Par ailleurs, on sait qu’au-delà de 3 secondes de chargement, plus de la 50%  de vos clients quitteront la page. Neil Patel avance également le chiffre de 75% d’internautes qui ne revisiteraient pas un site ayant mis plus de 4 secondes à charger. Investir dans la rapidité de votre site n’est donc inutile.

Utilisez un CDN (content delivery network) pour améliorer vos performances et compresser vos images. J’utilise pour ma part Fasterize et mon test arrive bientôt à ce sujet. Pour calculer la vitesse de votre site, utilisez Google PageSpeed

ameliorer vitesse site

9. Optimisez votre page pour les partages sur les réseaux sociaux

Je vous en ai déjà parlé sur le blog, s’il n’est pas évident que les partages sur les réseaux sociaux soient véritablement un signal de qualité pour Google, en revanche ils restent indispensables pour propulser vos contenus le plus loin possible.

Effectivement, un article moyen publié sur Buzzfeed ou Le Monde aura plus de chances d’être positionné que votre excellent article. Pour la simple raison qu’ils disposent d’une telle audience et d’un tel potentiel de partages sur les réseaux sociaux qu’ils obtiennent dans les premières heures après parution de leurs articles de multiples liens pointant vers leur publication leur permettant d’asseoir rapidement leur position dans les moteurs de recherche.

Cependant, je peux vous garantir que même un blog de taille modeste peut placer des articles dans les premières positions de Google pour peu :

1. Qu’il soit ciblé
2. Qu’il soit d’extrême qualité
3. Que vous le poussiez suffisamment par email et sur les réseaux sociaux

En propulsant vos contenus, vous obtiendrez des liens entrants qui permettront à terme de conquérir les premières positions.

optimiser reseaux sociaux référencement

10. Publiez des articles avec un plus de 2000 mots

Vos articles ne doivent pas être simplement de qualité. Ils doivent également être longs. La très grande majorité des pages positionnées en page 1 de Google comptent a minima 2000 mots.

On connaît des exemples d’articles de quelques lignes ayant reçu des dizaines voire des centaines de liens (des vidéos ou images virales) et ayant donc réussi à se positionner dans des positions intéressantes sur des mots-clés concurrentiels mais globalement oubliez, cela n’arrive jamais.

Privilégiez les guides et tutoriels détaillés plutôt que des articles survolant un sujet. De toute façon, pour faire simple, vous devez être non pas 5% au-dessus de tout ce qui s’est déjà écrit sur le sujet mais 50% pour détruire la concurrence et conquérir leur place.

Pour information, il faut aussi savoir être patient. Certains (rares) articles atteignent la première place sur Google en quelques semaines. Cependant, en moyenne mes articles mettent 3 à 6 mois pour atteindre la première position et donner tout leur potentiel. Enfin, bien évidemment, pour des raisons difficiles à expliquer, certains articles n’arriveront jamais à se positionner. C’est le jeu. Il y en a qui bossent aussi en face 🙂

 

 

 

 

Source : Rudy Viard ( webmarketing-conseil )