Comment bien intégrer le marketing digital dans sa stratégie marketing globale ?

L’évolution rapide des outils digitaux multiplie les possibilités d’utilisation des différents canaux. Mais comment associer les canaux hors ligne aux canaux en ligne ? Notre expert en formation marketing, nous donne 7 conseils pour construire sa stratégie multicanal.

 1. Être en cohérence avec la stratégie globale

Si vous avez déjà défini un plan marketing précis, celui-ci vous aidera à garder un point de vue global et donc à conserver une cohérence lors de la mise en place d’une stratégie digitale. Cependant il ne faut pas confondre cohérence et copie : si vous utilisez des canaux différents, il est recommandé d’adapter le message au canal.
De la même manière, les actions doivent être coordonnées dans le temps. Les différentes actions en ligne et hors ligne doivent être non seulement pertinentes d’un point de vue contenu mais aussi avoir un sens dans le temps : actions synchronisées ou au contraire étalées dans le temps.

2. Utiliser les outils de segmentation en ligne

Il est plus facile de collecter des informations relatives au client ou encore de suivre son comportement en ligne. On peut ainsi facilement détecter les centres d’intérêt, voir le comportement et analyser les spécificités des différents individus qui constituent le groupe cible.
Sans segmentation, les risques sont de perdre du temps et de l’argent, car le retour sur investissement en pâtira forcément.

3. Adapter le message au client

Le client doit rester au centre de votre stratégie, d’autant plus en ligne, où vous avez la possibilité de savoir qui il est, grâce à une segmentation plus avancée.
Dans une stratégie digitale, la personnalisation du message est simplifiée et par conséquent à prendre en compte pour en optimiser l’efficacité.
Il est peu probable qu’un diabétique réagisse face à une publicité de chocolat… du moins pas positivement.

4. Adapter le support digital au client et au message

Choisir la bonne plateforme pour atteindre votre cible, c’est aller chercher le prospect “là où il est”.
Les indications auxquelles les webmasters ont entretemps accès, via des outils comme Google Analytics, permettent de cerner le type de visiteurs sur un site donné. On peut y retrouver l’âge, le sexe, la situation géographique, les langues parlées, etc., des internautes.
Les réseaux sociaux permettent également une publicité de plus en plus ciblée, utilisant toutes les informations fournies par les utilisateurs eux-mêmes. Plus la publicité est ciblée, plus elle de chance d’être remarquée et d’engager l’internaute.

5. Varier les informations par rapport au offline

Les actions marketing “online” doivent compléter la stratégie offline et non en être une simple copie. Cela permet de multiplier les informations au sujet d’un produit ou d’une marque et de se positionner avec plusieurs messages.
La construction d’un marketing multicanal demande une utilisation réelle et pertinente de canaux qui se complètent : compléter les contenus viraux en ligne par des contenus informatifs en magasin par exemple.
L’intérêt d’une stratégie multicanal pour le consommateur ou le prospect est qu’il aura accès aux informations par des supports variés. De cette manière les chances pour qu’il connaisse l’entreprise et ses produits sont multipliées et la marque a plus de probabilités de se positionner dans l’esprit du prospect ou du consommateur. La campagne, à travers les différents canaux, devient plus cohérente et son contenu est mieux pris en compte.

6. Tenir compte du retour sur investissement

Dans le choix du type de canal de manière générale, le retour sur investissement est un critère important. Il est plus facile à calculer et à suivre en ligne.
L’aspect financier d’un dispositif multicanal a son importance et qui peut constituer un argument de poids dans le choix des canaux. Le retour sur investissement est donc l’indice non négligeable à prendre en compte lors de la mise en place d’un tel dispositif.
L’utilisation de canaux digitaux offre ainsi des avantages au niveau des coûts, plus faibles qu’un achat d’espace média traditionnel. De plus, le calcul du ROI est simplifié puisque l’on peut précisément connaître le nombre de prospects qui se sont engagés, en accédant à la page de la marque ou du produit par exemple.

7. Se former pour plus d’efficacité

Les leviers du marketing se multipliant et étant en constante évolution, une formation marketing peut permettre de se mettre à jour sur les différents outils à votre disposition en tant que responsable marketing et d’en saisir les possibilités et les enjeux.
Pour plus d’informations sur nos outils marketing qui vous aidera à comprendre et optimiser l’utilisation des réseaux sociaux, n’hesitez pas a nous contacter.